L'Art de la pêche
Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.


Le forum d'entraide, de conseils et d'astuces sur l'art de la pêche.
 
AccueilS'enregistrerConnexionRecherchersite

Partagez
 

 Article dépêche du midi

Aller en bas 
AuteurMessage
brocarp52


brocarp52


Article dépêche du midi Empty
MessageSujet: Article dépêche du midi   Article dépêche du midi EmptyJeu 29 Nov 2007, 03:07

Voici un article paru dans le journal "dépêche du midi", le 11/03/07


L'ouverture de la pêche, ou le bonheur de vivre.

Par Robert Redeker


A l’approche de l’ouverture, le pêcheur se sent renaître. Une sève oubliée l’anime à nouveau, des pieds à la tête. La passion halieutique se réveille en même temps que les arbres. A l'unisson avec l’herbe des prés, qui se remet à pousser, avec les fleurs qui à nouveau s'épanouissent dans les buissons. Le pêcheur sent que la vie, comme dans les champs et les bois, triomphe en lui, qu’elle l'emplit d’une énergie nouvelle. L’ouverture de la pêche annonce Pâques, dont elle est une anticipation. En symphonie avec la nature, quelque chose de la résurrection se fête dans ces retrouvailles avec le fil de l’eau. L’ouverture de la pêche est une célébration mixte – à la fois païenne, le paganisme étant le culte de la nature, et chrétienne – de la résurrection.

Le poisson est le symbole christique par excellence. Sur le Lac de Tibériade, Jésus, provoquant une pêche miraculeuse, transforme des pêcheurs de poissons en pêcheurs d’hommes. Lors de l’épisode de la multiplication des pains, il fait distribuer des poissons aux affamés. Le christianisme des premiers siècles voyait dans le poisson un symbole eucharistique. A travers l’amour de la pêche, un cordon ombilical nous relie à la symbolique chrétienne. Parallèlement, la fusion avec la nature, le désir de s’effacer dans le paysage jusqu’à devenir invisible, composantes certaines du plaisir de la pêche, apparaissent comme des survivances du paganisme. Comme dans le panthéisme, le pêcheur sent éclore en lui un sentiment de fraternité avec les êtres (animaux, végétaux, minéraux) qui l'entourent. L’homme moderne, par la faute de sa puissance technicienne, est devenu étranger à la nature : il ne vit plus dans un cosmos, un ordre immuable dans lequel chaque être se tient à sa place tout en étant lié à tous les autres. Or, à la pêche, le temps d’une journée d'immersion dans la nature, un cosmos se reconstitue autour du traqueur de truite.

Le rendez-vous de l'ouverture de la pèche renvoie à l'enfance. Une enfance comme elles le sont toutes: semblable à celle du petit Marcel dans La Gloire de mon Père. Voyons dans la pêche cette activité qui permet à l'enfant de continuer à vivre dans l'homme mûr, puis dans l'homme vieillissant. Tout pêcheur vous le dira: l'enfant que je fus n'est pas mort, il vit en moi, il revient chaque fois que je vais à la pêche. Pour exprimer la manifestation forte d'un revenant, le spiritisme utilise le concept de matérialisation. La pêche matérialise le fantôme de l'enfant. Mais il s'agit d'une matérialisation intérieure: c'est à l'intérieur de son corps, dans sa chair, et à l'intérieur de son âme, dans son imaginaire, que le pêcheur aperçoit le retour de l'enfant qu'il fut. Double bonheur: le pêcheur vit le même bonheur que l'enfant qu'il a été, tout en vibrant d'un bonheur nouveau, celui du retour de l'enfance au sein de sa vie d'adulte.

Le préhistorien voit dans la pêche une des plus anciennes activités de l'humanité. Malgré l'évolution des techniques et l'appareillage effrayant dont se harnache le pêcheur contemporain, la pêche nous rapproche de nos plus lointains ancêtres. Le Musée de la Préhistoire nous l'enseigne: l'homme de Tautavel pêchait dans l'Agly, ou son équivalent. Pendant des dizaines de millénaires, la pêche répondait au besoin vital de se nourrir, obéissait à la loi de la survie, sans manquer de s'accompagner de plaisir et de passion. Or, ce plaisir jette un pont entre le pêcheur d'aujourd'hui et le pêcheur préhistorique. Quel plaisir? Le plus simple et le plus universel des plaisirs: le bonheur d'être, de se sentir exister en exerçant ses facultés, de se fondre dans la nature tout en rusant avec l'animal. Spinoza appelait " joie " et Nietzsche " puissance " l'affirmation de la vie. Affirmation de la vie, le plaisir de la pêche réside dans cette joie, dans cette puissance. Elle procure le bonheur de sentir la vie en soi.

Véritable fête du printemps, conjointement chrétienne et païenne, l'ouverture de la pêche célèbre, comme toutes les dates solennelles de la saison du renouveau, la résurrection. Trait d'union entre l'homme préhistorique et l'homme contemporain, résurrection de l'enfant dans l'adulte, elle incorpore l'homme à la nature, l'incruste dans un cosmos, lui rendant ce qu'il a perdu du fait de son évolution historique. En reprenant sa canne et son moulinet, en longeant les rivières son panier à truites en bandoulière, le pêcheur, ivre du simple bonheur d'être, se laisse, comme plongé dans une fontaine de jouvence, traverser par le courant de la vie.


Wink

_________________
Quand la pêche devient passion, qui attrape l'autre, le pêcheur ou le poisson ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lespoesimages.com/
Le Grand blanc


Le Grand blanc


Article dépêche du midi Empty
MessageSujet: Re: Article dépêche du midi   Article dépêche du midi EmptyJeu 29 Nov 2007, 10:53

Un très bon texte où l'on s'y retouve tous sunny

_________________


Nous avons 15135 Artpêchois | 575102 messages | 37503 sujets et rochejc2 est le dernier inscrit sur ADLP
Revenir en haut Aller en bas
https://art-de-la-peche.1fr1.net/
 
Article dépêche du midi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article dépêche du midi
» A.G. de l'ASC - Midi Libre & La Dépêche
» Le déroulement des attaques de chaque carnassier. [Article]
» JE CHERCHE DES ROUES AVEC PNEUS MIDI
» [15/01/2011] un après-midi mort et deux surprises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Couleurs et Lettres :: Du coté des mots :: Littérature Halieutique-
Sauter vers: